PLAINE OFF, dans le cadre de la réouverture de la plaine de Plainpalais à Genève, évènement ALPes, HEAD, 2010

 

BALLON_EXPOSITION NATIONALE
bois, cordes, ballon PVC , hélium
200 cm de diamètre
2010
Dans le cadre de la réouverture de la plaine de Plainpalais à Genève, évènement Plaine Off, ALPes, HEAD

La plaine est une place particulière dans la ville de Genève qui a depuis toujours réuni les Genevois par de multiples manifestations. Lors de l’Exposition nationale suisse de 1896, le premier ballon captif de l’histoire aérienne helvétique y est présenté. En tant qu’artiste, je souhaite réitérer cette démarche en apportant sur ce lieu ma dernière «invention» pour la montrer au public.
Il s’agit d’une sculpture hybride oscillant entre un zeppelin et une montgolfière, conçue à l’aide d’un ingénieur à la limite de son poids pour pouvoir voler, mais jamais testée auparavant. La performance démonstrative s’est déroulée sur la plaine le 3 juillet, la réussite ou l’échec de l’envol du ballon, ultime phase du test de l’invention est vécu en direct par l’artiste et le public.

 

 

JARDIN A LA FRANCAISE
siège Louis XVI, métal, dessin sur plexiglas
plaine de Plainpalais, Genève, Suisse
2010
Dans le cadre de la réouverture de la plaine de Plainpalais, évènement Plaine Off, ALPes, HEAD

"L’idée de départ était d’utiliser la perspective idéale en un seul point de fuite de la pointe de la plaine en y installant un jardin à la française minimal visible d’un seul point de vue en hauteur. Je voulais confronter cette manière rigide d’agencer la nature par rapport à celle agreste du Salève au second plan, mais ce projet a été censuré (comme la ville enlevait l’herbe de la plaine et les habitant voulaient un jardin, je ne pouvais y installer un faux jardin).
J’ai donc recréé une copie de l’instrument de perspective du film «Meurtre dans un jardin anglais» de Peter Greenaway, installé devant un fauteuil Louis XVI pour inviter les gens à s’asseoir. Le projet du jardin est dessiné schématiquement en transparence sur l’instrument, laissant ainsi voir l’espace de la plaine derrière.»